Le guide de votre bien-être à domicile

Radiesthésie

La radiesthésie dans le domaine de la santé

pendule

© Photlook - Fotolia.com

La radiesthésie peut être utilisée dans le domaine médical. Bien entendu, cela exige que le radiesthésiste soit également médecin ou possède au minimum de solides connaissances en anatomie et en médecine.
  1. Le magnétisme humain
  2. Le diagnostic

Le magnétisme humain

La radiesthésie s’appuie sur une théorie selon laquelle tout objet, mais aussi le corps humain, émet des ondes que certains individus arrivent à capter. Dans le cas du corps humain, on parle aussi de « magnétisme humain », pour désigner la circulation de ces ondes entre une personne qui les émet (à son insu) et une personne qui, par concentration mentale, réussit à les capter.

C’est ainsi que la radiesthésie peut venir en aide à la médecine, sans jamais la remplacer. Dans le domaine de la santé, la radiesthésie fonctionne selon les principes habituels de la médecine : diagnostic, puis choix d’un traitement adapté.

En ce sens, la radiesthésie dans le domaine de la santé diffère radicalement des méthodes utilisées par les magnétiseurs, qui n’établissent ni diagnostic ni traitement, mais rechargent en énergie un organisme affaibli ou souffrant.

Le diagnostic

La radiesthésie peut aider un médecin à affiner son diagnostic ou à choisir le plus pertinent de plusieurs diagnostics différentiels possibles. La radiesthésie permet de prolonger et d’aller au-delà des informations obtenues par l'examen clinique. De plus, les examens radiesthésiques se pratiquent très rapidement et sans coût majeur. Ils peuvent même aider à repérer des organes souffrant d’un dysfonctionnement silencieux et à les soigner avant que des symptômes précis n’apparaissent.

Le choix des médicaments

C’est surtout dans les médecines douces, particulièrement dans la médecine homéopathique, que la radiesthésie peut apporter une aide considérable au choix des médicaments.

La médecine homéopathique impose de choisir de manière très fine le ou les médicaments qui conviendront le mieux, non seulement aux symptômes d’un patient, mais à son « terrain » général. C’est ainsi que certains médecins homéopathes affinent leur choix de médicaments en utilisant le pendule. Par exemple, d’après leur diagnostic, quatre médicaments pourraient convenir à un patient donné : par ses mouvements plus ou moins prononcés, le pendule indiquera le ou les médicaments convenant le mieux, puis les dilutions particulières les plus indiquées pour ce patient.